AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You will never know me. | Ft. Vandhal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Impossible
Chasseuse
avatar

J'appartiens à la meute des : Wild. Je suis âgé(e) de : 2 ans.
Et je suis de la race des : Husky Sibériens.

Messages : 160
Pop's : 0
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 15
PUF : Wolfy / Radis / Femme de Dylan O'Brien, Theo James et Jamie Dornan. <3

MessageSujet: You will never know me. | Ft. Vandhal.   Mer 22 Avr 2015 - 11:26



Un. Deux. Trois. Le fouet claque dans les airs pour s'abattre avec force sur mon dos. Un. Deux. Trois. Je pousse un gémissement étranglé, ce qui me vaut un nouveau coup. Un. Deux. Trois. Un filet de sang glisse de ma mâchoire, j'hurle. Un. Deux. Trois. Encore et encore, la douleur me vrille le corps, encore et encore, mon être torturé doit affronter cet homme. Je l'aimais. Je l'aime encore. L'espoir qu'il redevienne un jour comme avant est faible, mais j'y crois. Je n'ai jamais perdu espoir, l'image de son sourire est gravé en moi, ce qui me fait encore plus mal. Il claque finalement la porte, me laissant seule dans le cagibi noir. J'aperçois de petits filets de lumière qui filtrent par le trou de la serrure, ce qui me fait croire que des ombres dansent autour de moi. Je me recroqueville, laissant aller mes sanglots. J'ai mal partout, faim et soif. Ma gamelle au fond de la pièce est vide, il reste encore un peu d'eau. Je ne peut pas m'empêcher de me souvenir d'antan, quand il m'emmenait jouer dehors, quand il me caressait et me souriait. Je ferme les yeux et m'endors dans un dernier gémissement pitoyable, je n'ai même pas la force d'hurler.

Je me réveille à l'aube. Le soleil commence à se lever. Mon cœur bat rapidement dans ma poitrine, je soupire et tremble un peu. Le passé me hante comme mon ombre, et je ne peut rien faire, juste ne plus y penser. Je secoue la tête pour me concentrer sur la journée d'aujourd'hui. Je sors du camp pour me dégourdir les membres et chasser un peu, pour me distraire des pensées qui affluent dans ma tête. Je m'enfonce dans la forêt, verte et comme... Vivante. J'inspire un grand coup et m'élance dans la verdure. Je ne tard pas à repérer un oiseau, que j'attrape rapidement. Je l'enterre pour le récupérer ensuite, et continue mon chemin. Les feuilles des arbres dansent au dessus de ma tête, comme agitées par une musique n'audible que par eux. Je m'avance, le vent dans le dos, entre ce carnaval de verdure.

J'arrive finalement au carrefour. Des voitures rongées par les siècles y sont encore, renversées et brisées. Je les observe. Je me compare à elles, abîmées par la vie, cassées. Je suis comme elles au fond. Sauf que je suis vivante, je peux faire quelque chose pour continuer d'avancer. Elles non. Je soupire lourdement et m'assois sur le béton. Ici tout semble triste, délaissé. Le Grand Grondement à tout changé. Mais ma nouvelle vie avait démarrée encore avant, à la mort de mon maître. Ou plutôt sa disparition subite, ce qui me laissait croire qu'il était mort. Une partie de moi en était contente, l'autre non. Je ne peut pas être heureuse de la souffrance d'autrui. Enfin, quand je suis normale. Peut-être que si je je pique une crise... Il en serait autrement. Je ne sais pas.

Je continue de marcher entre les rues, évitant les entailles dans le sol du mieux que je peux. Il y a moins de voitures ici, je m'arrête au milieu du carrefour, la truffe au vent. Ça me fait mal de me trouver ici, c'est vrai. Mais ça me fait du bien, je peux fantasmer. Je laisse les souvenirs s'emparer de moi. Les éclats de rire et les balades. Les jeux et les soirées à flâner sur le canapé. Tout se mélange dans ma tête, pour former un monde idyllique dans mon esprit encore secoué par le cauchemar de cette nuit. Je suis emportée par ces doux songes. Par des illusions irréelles. Le regard dans la vague, j'avance lentement entre les rues et les carrefours, les larmes aux yeux, car rien de cela ne reviendra.

Ressaisis-toi. Me souffle une voix à l'intérieur de moi. Je finis par me ressaisir. Arrête de vivre dans le passé. Je m'arrête et fais demi-tour. Je suis une Wild maintenant, je dois arrêter de me laisser bercer par des illusions. Je veux rentrer maintenant, je dois chasser. Soudain, je sens une odeur bien particulière. L'odeur des Fierce. Génial, manquait plus que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farren
Membre
avatar

J'appartiens à la meute des : Leashed Je suis âgé(e) de : 2 ans
Et je suis de la race des : Azawakh

Messages : 247
Pop's : 2574
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 18
PUF : Flint, Farren, Haku

MessageSujet: Re: You will never know me. | Ft. Vandhal.   Mer 4 Nov 2015 - 18:57

Jamais eu de réponse alors j'archive ^^'

____________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You will never know me. | Ft. Vandhal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SURVIVORS RPG :: Archives :: Archives :: Archives des RP's-