AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chery
Solitaire
avatar

J'appartiens à la meute des : Solitaire Je suis âgé(e) de : 4 ans
Et je suis de la race des : Border Collie

Messages : 42
Pop's : 0
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 19
PUF : Nocty

MessageSujet: « Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]   Dim 14 Juin 2015 - 19:58


La veille, tu t'étais enfuis des terres du Nord. Les flammes. Voilà ce qui s'était dressé devant toi. Depuis combien de temps tu n'avais pas put voir ces horribles diablesses ? Les avais-tu déjà connus ? Toujours est-il que tu avais vu en elles quelques choses de maléfique, de destructeur, comme l'avait pu l'être le grand grondement. Tu avais senti la même énergie en elle qu'en le tremblement. Et voilà qu'une peur s'ajoutait à toutes celles que tu avais. À présent, ce crépitement, ces grands flambeaux oranges, chauds, t'effrayaient. Ton courage avait beau être poussé à l'extrême et ta détermination à combattre tes peurs également, tu n'avais pu que reculer lorsque tes poils avaient commencé à roussir. Tu n'avais pu faire un pas de plus lorsque tu as senti ta truffe s'assécher au contact du feu qui dansait, victorieux. Tu avais pesté après lui, montrant les crocs, sans effet. Contraint à fuir, tu l'avais laissé gagner sur ce territoire. De toute façon, ce n'était pas le tien. C'était les terres des Fierces qui étaient touchées pour la plupart. Qu'importe. Ventre à terre, tu avais fui vers le sud. La fumée noire t'avais rattrapé, véritable démon des flammes. Tu avais couru aussi vite que tes pattes pouvaient te porter. Toussotant presque à chaque respiration. Tu ne t'arrêtas que lorsque tu fus à bout de force. Tes membres entiers tremblaient, ta toux était plus grave qu'au début de ta fuite et tu semblais ne plus avoir la force de faire un pas. Pourtant, tu continuas à marcher jusqu'à rencontrer un abri. Tu avais fini ta course en marchant. En marchant jusqu'à une énorme maison ou du moins ce qu'il en restait. Des relents d'animaux et d'excréments s'en échappaient, mais tu t'en contenterais. Tu n'allais pas faire la diva. C'est ainsi que tu t'écroulas dans un des quelques boxes qui tenaient encore debout. Tes yeux se fermèrent et rapidement, tu quittas le monde des vivants.

Doucement, Morphée relâche l'étreinte qu'elle avait sur toi. La déesse perd de sa puissance et bientôt, le monde réel prend l'avantage sur ses pouvoirs et sur son monde. Bientôt la jolie prairie dans laquelle tu courrais follement disparue. Bientôt, le noir te happa. Il te happa jusqu'à ce qu'une odeur ignoble t'oblige à soulever une paupière. Tu laissas ton œil s'accommoder au lieu et tu te rendis alors compte que la lumière du jour parcourait l'endroit dans lequel tu étais installé. Tu laissas ton museau humer de nouveau l'air et tu fis pris à la gorge par l'odeur qui émanait de ce même lieu. D'un bond, tu te levas, ouvrant très rapidement ton deuxième œil. Tes yeux fouillèrent le lieu de fond en comble et finalement, tu fixas intensément le sol. Éparpillé sur le sol, de la paille et des excréments d'animaux gisaient et vraisemblablement, l'odeur provenait de là. Tu fronças le nez de sorte à sentir le moins possible cette odeur. Il fallait que tu sortes de là. De hautes palissades se dressaient devant toi et une porte légèrement entrouverte. Tenter par un petit bond, tu pris une flexion et bondit au-dessus de la petite palissade, au lieu de choisir la solution de facilité qui consistait à franchir le petit portillon. Tu retombas dans un autre boxe semblable duquel la même odeur répugnante exaltait. Tu recommences ton manège et une autre fois encore. Jusqu'à ce que tu retombes sur un sol un peu plus propre, mais toujours humanisé. Tu finis par sortir par une vaste entrée dépourvue de portes.  

Une fois dehors, un sourire apparaît sur tes lèvres. Qu'il est bon de pouvoir enfin sentir autre chose que la mélasse. Pourtant, l'odeur semble tenace car même si elle est bien moins puissante, elle continue d'être. Tu finis par comprendre et en humant ton pelage, tu te rends à l'évidence. C'est toi qui pue comme ça. Il va falloir y remédier. Ce n'est pas très agréable cette odeur.  Tu commences par tenter de chercher vainement un point d'eau. Comme si les dieux de je ne sais où t'accorderais cet honneur. Il est évident que tu ne tombes sur aucune goutte d'eau. Tu dois te résoudre à utiliser la seule arme que tu possèdes. Ta langue. Tu déglutis de dégoût avant de t’asseoir. C'est avec un petit haussement au cœur que tu commences ta toilette. Ta langue passe en long, en large et en travers dans ton long pelage bicolore. Tu pestes de dégoût en sentant le goût âcre et répugnant de la mélasse sur ton pelage, mais tu ne peux que continuer. Tu t'attelles ainsi à la tâche sans prêter garde à ce qui t'entoure.

____________


Chery aboie en #67c2d5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oracle
Solitaire
avatar

J'appartiens à la meute des : Solitaire Je suis âgé(e) de : 4 ans
Et je suis de la race des : Border Collie

Messages : 18
Pop's : 0
Date d'inscription : 29/05/2015
Age : 20
PUF : Rayya

MessageSujet: Re: « Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]   Dim 14 Juin 2015 - 21:55

« Le sourire est le baiser de l'âme. »


Chery & Oracle

Les chiens de berger reviennent à la maison.
Dès que les premières lueurs du jour avaient pointé, tu avais quitté le groupe de chiens avec lequel tu avais fui. Leur compagnie n'avait pas été si désagréable que cela, mais tu restais un solitaire. Peu friand des disputes, tu n'avais pas supporté la tension ambiante - en même temps, c'était inévitable, vu que des chiens de toutes les meutes s'étaient retrouvés, bon gré mal gré, tous ensemble...

Tu avais donc profité d'un repos bien mérité avant de prendre le large. Et maintenant, tu marches en direction du sud, le pas lourd et l'air triste. Ton éternelle bonne humeur a du mal à percer. Les événements de ces derniers jours avaient été bien trop stressants. Même toi ne pouvais pas les supporter. Tu soupires, errant dans le noir de ton esprit. L'Oracle ne présage rien de bon pour les prochains jours.

Tu t'approches de la ferme dévastée. Tu ne la vois pas, bien sûr, mais l'odeur et les bruits qu'elle renvoie ne trompent pas. Tout d'abord, les animaux qui n'ont toujours pas déserté les lieux : meuglements, grognements, et même quelques braiments. Des caquètements, aussi. Ensuite, leurs odeurs - surtout leur puanteur, en fait. Et puis, il y a aussi l'odeur du vieux bois et de la brique qui s'effrite, celle de la mousse et de la pourriture, de la paille et de la ferme en général. Une chance que la bâtisse n'ait pas été atteinte par l'incendie. Tu y trouverais sûrement un abri. En espérant que l'orage ne l'ait pas trop abîmée - mais tu n'as pas de quoi constater les dégâts...

Guidé par tes sens valides, tu t'approches du bâtiment. Tu mets énormément de temps avant de remarquer la chienne. Elle t'a sûrement vu venir de loin. Mais toi, pauvre aveugle que tu es, fonces sur elle en ligne droite, jusqu'à ce que tu t'arrêtes à quelques mètres d'elle. Enfin, ton instinct te fait savoir que tu n'es pas seul, qu'il y a ici autre chose que des poules et des cochons. Trop fatigué par ta récente fuite, tu avais abandonné ta concentration. Une erreur qui pourrait t'être fatale. Tu n'as plus qu'à espérer qu'elle ne veuille pas ta mort...

Incertain, tu baisses la tête pour lui faire savoir que tu ne lui veux aucun mal. Quelle ironie, vraiment. Voilà que tu tombes nez à nez avec un autre représentant de ta race, et tu ne peux même pas t'en réjouir... Las, tu ne dis rien. Tu attends un mot, un signe qui te permettrait de te détendre. Pauvre Oracle. Une fois n'est pas coutume, tu ferais presque pitié...

____________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chery
Solitaire
avatar

J'appartiens à la meute des : Solitaire Je suis âgé(e) de : 4 ans
Et je suis de la race des : Border Collie

Messages : 42
Pop's : 0
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 19
PUF : Nocty

MessageSujet: Re: « Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]   Dim 5 Juil 2015 - 14:47

Ta langue passe et repasse plusieurs fois au même endroit. Tu vas faire en sorte que ton pelage soit propre et pour ce faire, il va encore te falloir au moins dix minutes. Ta langue continue de passer sans relâche sur ton poil bicolore jusqu'à ce qu'une odeur nouvelle se fasse sentir. Ton museau tout de suite alerter par cette odeur suspecte que tu ne connais pas se redresse et commence à humer plus profondément l'air, tentant de trouver une quelconque trace d'odeur connue. Ton museau est très aiguisé, mais malgré ça, tu ne parviens pas à dénicher une potentielle odeur connue. Tu ne sens que les relents d'un canin qui est loin d'appartenir à une meute à en juger par son odeur… particulière ? Bien d'autres fumets te viennent et te pique au vif, les odeurs des vaches, des poules, des moutons et de tous les autres animaux abandonnés par les humains lors du Grand Grognement. Certaines de ses pauvres bêtes doivent commencer à mourir de faim et à en croire par l'odeur qui s'échappe de partout, les boxes dans lesquels ils sont enfermés commencent à être plus que souillés. Tu es presque sûre que tu auras à déplorer la mort de quelques-unes de ses têtes dans quelques jours. La nature oblige, si tu ne trouves pas de quoi te mettre sous la dent, tu viendras peut-être prélever une part de leur corps frêle et maigre. Tes yeux viennent bientôt en aide à ton museau qui est incapable de faire quoi que ce soit de plus. Tu sais grâce à lui dans quelle direction le chien va arriver. Tu as également appris qu'il n'appartenait à aucune meute. Est-ce mieux ainsi ? Qu'importe. Tu ne crains pas les chiens de meute, ni même les solitaires. Tes deux perles ambrés finissent par croiser ceux livides d'un canin. Rapidement, tu le détailles. Il est de ta corpulence, peut-être un peu plus grand. Il te ressemble tellement. Il est ton reflet à quelques détails près comme la localisation des taches sur le pelage et la couleur de ces dernières. Et son regard. Il est différent.  Ses yeux sont voilés d'une étrange couleur blanchâtre qui te répugne presque. Malgré ça, tu n'en montres rien. Tu restes parfaitement stoïque et neutre. Tu ne te permets pas de juger, cela ne fait pas partis de tes gênes, de ta nature. À ton plus grand étonnement, le chien ne semble pas t'avoir remarqué. De part son odeur plus nette à présent et par son physique, tu déduis que le spécimen qui se trouve devant toi est un mâle. Il continue de marcher comme si tu n'étais pas là. Il s'approche dangereusement de toi. Que te veux-il ? À son approche, la peur s'initie dans ton corps. Et s'il s'agissait d'un sanguinaire ? Un tueur ? Prenant ton courage à quatre pattes, tu bombes le torse et montre avec fierté ta musculature légère. S'il le fallait, tu te battrais. Finalement, il pile net et s'arrête à quelques mètres seulement de toi. Tes yeux s'écarquillent. À quoi joue-t-il celui-là ? Il est complètement dézingué du cerveau ? Tu continues de l'observer alors qu'il baisse la tête en signe de soumission. Tu te redresses un peu plus, le torse toujours bombé. Tu as l'avantage sur celui-là. Il se soumet avant même de s'être battu. Parfait. Tu le regardes de haut avant de t'apercevoir de la mine qui le dessine. Tu te sens alors mal à l'aise et tu abandonnes ta posture de dominante. Tu ne vas pas t'en prendre à lui. Ses yeux. Il est aveugle. Tu n'es pas un monstre cruel et sanguinaire. Non. Tu n'es pas comme ça. Tu ne veux pas de ce genre de relation avec lui. Tu préférerais faire ami-ami avec le mâle. Prenant une posture bien plus relaxée et bien plus chaleureuse, tu finis par aboyer de ta voix douce :

« Hey l'ami ! Pas besoin de ce genre de rituel avec moi. Redresse-toi donc et donne-moi ton nom. »


HRPG:
 

____________


Chery aboie en #67c2d5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farren
Membre
avatar

J'appartiens à la meute des : Leashed Je suis âgé(e) de : 2 ans
Et je suis de la race des : Azawakh

Messages : 247
Pop's : 2574
Date d'inscription : 09/08/2015
Age : 18
PUF : Flint, Farren, Haku

MessageSujet: Re: « Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]   Mer 4 Nov 2015 - 19:12

J'archive vu la vieillesse du Rp :p
Pour le récupérer, envoyez moi un MP !

____________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Le sourire est le baiser de l'âme. » [PV → Oracle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Le baiser de la femme serpent
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» [Coulisses] Le baiser de la dame [Arthur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SURVIVORS RPG :: Archives :: Archives :: Archives des RP's-